Les causes de sciatique

Dans cette article nous allons vous expliquer quelles sont les causes  de sciatique qui reviennent de manière courante. On retrouve les causes suivantes:

Hernie discale lombaire. Les recherches suggèrent que jusqu’à 90 % des sciatiques sont causées par un hernie discale lombaire. hernie discale comprimé généralement une ou plusieurs racines nerveuses rachidiennes (L4-S3) qui forment le nerf sciatique. Une hernie discale lombaire peut causer une sciatique de deux façons :

  • Compression directe. La compression directe du nerf sciatique peut se produire lorsqu’un disque lombaire gonfle (trouble du disque contenu) ou lorsque le matériau interne mou du disque s’échappe ou hernie par le noyau externe fibreux (trouble du disque non contenu) et presse contre le nerf.
  • Inflammation chimique. Un irritant chimique acide provenant du matériau du disque (hyaluronane) peut s’échapper et causer une inflammation et une irritation dans la région entourant le nerf sciatique. 
  •  Dégénérescence. La dégénérescence des tissus de la colonne lombaire peut comprimer ou irriter le nerf sciatique. La dégénérescence des facettes articulaires peut également provoquer l’inflammation et l’augmentation du volume du tissu synovial de la capsule articulaire. La dégénérescence de l’os vertébral peut provoquer une croissance osseuse anormale. Ces tissus anormalement volumineux dans la colonne lombaire peuvent causer la compression d’une ou plusieurs racines nerveuses du nerf sciatique. Les disques intervertébraux dégénérés peuvent sécréter des protéines inflammatoires, provoquant une inflammation du nerf sciatique. 
  • Sténose de la colonne lombaire. La sténose rachidienne est le rétrécissement du canal rachidien et est relativement fréquente chez les adultes de plus de 60 ans. Diverses recherches suggèrent que la sténose de l’évidement latéral peut être une cause fréquente de sciatique chez les personnes âgées.
  • Spondylolisthésie. La spondylolisthésie se produit lorsqu’une petite fracture de tension fait glisser un corps vertébral vers l’avant sur un autre. Par exemple, la vertèbre L5 peut glisser vers l’avant sur la vertèbre S1. La sciatique peut résulter d’une compression nerveuse à la suite de l’effondrement de l’espace disque, d’une fracture et d’un glissement vers l’avant du corps vertébral. La spondylolisthésis peut causer une sciatique bilatérale et est plus fréquente chez les jeunes adultes.

Ces conditions peuvent se développer avec le temps ou spontanément en raison d’un traumatisme ou d’une blessure de stress physique. Les accidents de la route, les blessures sportives ou les chutes peuvent causer des blessures directes au nerf sciatique. Des affections telles que la spondylolisthésie et les hernies discales peuvent survenir à la suite de blessures dues au stress physique, comme l’haltérophilie.

Certaines conditions peuvent causer des symptômes typiques de sciatique. En voici quelques exemples :

  • Syndrome de Piriformis. Le syndrome de Piriformis est causé par des spasmes du muscle piriformis. Les symptômes de sciatique peuvent survenir lorsque le muscle spasmodique irrite ou comprime le nerf sciatique à son origine. Cette condition est plus fréquente lorsque le nerf sciatique est divisé, ce qui est une variante normale près du muscle piriforme, ou dans les variations anatomiques normales des muscles piriformes eux-mêmes. Le syndrome de Piriformis est également fréquent dans les blessures de surutilisation, en particulier chez les coureurs et les athlètes.
  • Dysfonctionnement de l’articulation sacro-iliaque. L’irritation de l’articulation sacro-iliaque située à la base de la colonne vertébrale peut également irriter le nerf L5, qui se trouve sur le dessus de l’articulation. Dans ces cas, il n’y a pas de véritable radiculopathie ou de douleur nerveuse rayonnante. Cependant, la douleur à la jambe qui en résulte ressemble généralement à une sciatique.

Causes moins courantes de la sciatique

Un peu plus rarement, la sciatique peut se développer en raison de tumeurs, d’infections, de la formation de tissu cicatriciel, de l’accumulation de liquide, de la maladie de Pott (tuberculose spinale) ou de fractures de la colonne lombaire. Bien qu’elle soit rare, la sciatique peut également se développer comme une complication de méthodes d’injection musculaire incorrectes dans la fesse ou à la suite d’une arthroplastie de la hanche.

Environ 1 % des femmes enceintes peuvent développer une sciatique à un moment donné pendant la grossesse.

Facteurs de risque de la sciatique

La présence de certains facteurs de risque peut augmenter la probabilité de développer une sciatique. En voici quelques exemples :

  • Fumer
  • Arthrose
  • Problèmes de santé mentale, comme la dépression
  • Grande taille dans les groupes d’âge plus âgés (50 à 60 ans)
  • Obésité et surpoids
  • Alcoolisme
  • Sensibilité génétique
  • Carence en vitamine B 12
  • Déconditionnement physique d’un mode de vie sédentaire et inactif
  • Certains types de professions (comme les conducteurs de camions, les charpentiers ou les conducteurs de machines)
  • Ergonomie de travail médiocre

La présence de ces facteurs de risque ne suffit pas à elle seule à établir la cause du développement de la sciatique. Cependant, ces facteurs, combinés à l’âge et à l’état de santé général d’une personne, peuvent jouer un rôle dans le développement de la sciatique.

Il est recommandé de consulter un médecin si des symptômes de sciatique apparaissent. La sciatique s’améliore considérablement si elle est traitée tôt et peut devenir chronique ou plus grave si elle n’est pas traitée pendant une longue période.