Sciatique et le muscle pyramidal

Le syndrome du piriforme est un syndrome qui joue sur deux choses distinctes. Tout d’abord le muscle piriforme qui se trouve dans la hanche, qui parfois est aussi appelé le muscle pyramidal, et qui va d’ailleurs donner le nom du syndrome. Ensuite, nous retrouver aussi le nerf sciatique. Bien souvent, ce syndrome va donc entraîner une sciatique. Vous allez pouvoir le reconnaître grâce à la douleur. Celle-ci va se situer au niveau de votre hanche et de vos fesses ; et peut aller jusqu’à tirer dans votre mollet et votre cuisse. Et bien sûr, vous risquez de sentir une inflammation au niveau de bas de votre dos. Ce syndrome est donc très douloureux et très inconfortable.

Ce syndrome peut toucher plus de 6% de la population, et la plupart des gens ne savent pas qu’ils en souffrent, pensant que c’est un simple mal de dos. Et selon certaines études, c’est même 35% de gens qui souffrent de ce syndrome. Ce syndrome pouvant ressembler à d’autres problèmes de dos, il est très facile de se méprendre, et il peut même arriver que les professionnels de santé ne le détectent pas tout de suite. Vous devez donc être très vigilant, et à l’écoute de votre corps pour pouvoir détecter ce syndrome facilement.

Généralement, si c’est une douleur pathologique, vous ressentez des douleurs plus fortes avec les mouvements, comme quand vous vous penchez en avant par exemple. Mais si c’est le syndrome piriforme, les mouvements ne vont pas augmenter votre douleur dans le bas du dos. En plus, ce syndrome est très vicieux car il n’est pas non plus détectable avec l’imagerie médicale comme les radios et l’imagerie par résonance magnétique. Mais ce qui peut vous permettre de différencier le syndrome piriforme d’un autre mal de dos est que lorsque vous allez faire des mouvements avec vos hanches, vous risquez de ressentir une forte douleur.

Ce syndrome a tendance à se retrouver plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes. Cela est dû au fait que les femmes sont naturellement plus souples au niveau de leur bassin. Il faut donc un peu plus d’effort pour bouger cette partie du corps, ce qui peut entraîner beaucoup plus de problèmes dans cette zone.

Schéma et explication du syndrome

Comme nous vous l’avons dit, le muscle piriforme se trouve au niveau des hanches. Et il est d’ailleurs lié au nerf sciatique, car ce dernier passe bien souvent dans le bassin par le grand foramen sciatique (qui est un trou que l’on trouve dans le bassin chez 90% des personnes). C’est ainsi que le nerf sciatique va arriver au niveau du muscle piriforme. C’est ce que l’on voit sur le schéma A. Mais il peut arriver que le nerf sciatique soit placé différemment, et qu’il passe à travers le muscle, ce qui peut entraîner ce syndrome. Il peut exister plusieurs configurations entre le muscle piriforme et le nerf sciatique (les autres schémas).

Ce qui entraîne ce syndrome est une inflammation et des congestions locales. Ces choses sont provoquées par la compression de nerfs et de vaisseaux sanguins qui se situent autour du muscle piriforme. En plus, dans cette zone vous retrouvez aussi le nerf pudendal qui se situe dans les organes génitaux, ce qui peut entraîner des douleurs dans ces derniers.

Tout cela peut être causé par différentes choses : une chute, une position assise trop prolongée, des spasmes musculaires, des activités sportives intenses, un manque d’exercice, etc. Tout ce qui peut entraîner la compression des nerfs et des vaisseaux situés dans la zone représentée sur le schéma. Souvent, vous ressentez une douleur au niveau de la fesse après être resté assis.

Comment détecter le syndrome ? 

La détection du syndrome peut s’avérer difficile comme nous vous l’avons expliqué, mais ce n’est pas impossible. Dans tous les cas, si vous ressentez de fortes douleurs dans le bas du dos, les jambes ou les hanches, vous devez en parler à votre médecin. Ensuite, vous allez devoir passer des examens d’imagerie médicale, afin de savoir s’il ne s’agirait pas d’un autre problème. Une fois que la possibilité d’un autre problème est écartée, vous allez pouvoir vous faire palper, et tester certains mouvements. C’est ainsi que vous allez pouvoir détecter ce syndrome. De plus, l’observation de votre corps dans certaines positions peut permettre de détecter un problème dans la rotation de vos hanches, et donc de détecter ce syndrome.

Et la palpation peut permettre de détecter une rigidité inhabituelle dans certaines parties de votre corps.

 

Comment soigner ce syndrome ?

Une fois que le syndrome est détecté, il sera ensuite possible de le soigner. En vous reposant par exemple, en appliquant de la glace, et en prenant des relaxants musculaires et anti-inflammatoires, vous allez pouvoir faire diminuer la sensation de douleur.

Et si jamais ces solutions ne fonctionnent pas, vous allez être redirigés vers la thérapie manuelle, tels que la physiothérapie, l’ostéopathie, ou encore la kinésithérapie. Ainsi, vous allez pouvoir faire relâcher la pression sur votre muscle piriforme, et regagner en amplitude de mouvement. Il faudra trouver tout d’abord quelle est la cause du problème, afin de pouvoir le régler, et de soulager les douleurs. Est-ce que c’est dû à une chute, à une compensation musculaire, à une mauvaise position, ou encore à autre chose ? Il vous faudra essayer de trouver ensemble la cause de votre problème.

Et pour finir, vous allez aussi pouvoir vous guérir en faisant des exercices doux et adaptés à votre problème, afin de vous soulager et de lentement récupérer vos capacités de mouvement. Vous pourrez renforcer vos muscles, avec l’aide d’un professionnel de santé.

Par exemple, vous allez pouvoir faire un exercice très simple pour renforcer votre muscle de l’aine. Pour cela, vous pouvez placer un coussin ou un ballon entre vos genoux fléchis, tout en étant allongés sur le dos. Ensuite, vous allez devoir serrer le plus possible le coussin ou le ballon entre vos genoux, et maintenir cette contraction pendant 230 à 30 secondes. Et vous pouvez répéter cet exercice plusieurs fois. À force, vous allez réussir à renforcer votre muscle, et vous allez donc réussir à remédier à votre problème.