Les problèmes de sciatique au quotidien sont handicapant dans la vie de tous les jours. La sciatique engendre des douleurs extrêmes qui impactent la motricité. Les douleurs sciatiques ne sont pas toujours extrêmement violentes, mais certaines personnes souffrent de sciatique chronique.

Dans cet article, il vous donner des solutions pour atténuer vos douleurs et vous redonner la motricité nécessaire à vos activités quotidiennes. Les positions ne sont pas forcément compliquées et permettent donc de mieux gérer son corps de manière douce.

1-Mais tout d’abord, qu’est-ce que la sciatique ?

Avant de parler de yoga, parlons en premier lieu des problèmes liés au nerf sciatique. Ainsi, certains exercices de yoga passifs apportent un grand bien-être au corps lorsque l’on souffre de sciatique. 

Le nerf sciatique, souvent, peut-être vu comme le plus long nerf du corps humain, ainsi que le plus gros. D’ailleurs, quand nous parlons de nerf sciatique, nous devrions plutôt dire « les nerfs sciatiques » puisqu’en effet il y en a deux.

Le nerf sciatique part des lombaires et descend jusqu’aux pieds. Ce nerf joue deux rôles importants, il véhicule des informations, qu’elles soient sensorielles, ou motrices.

Quand quelqu’un souffre de sciatique, ou sciatalgie, la douleur, comme nous l’avons dis, est intense. La douleur peut se faire ressentir, au niveau des fesses jusqu’au niveau des pieds. En clair, la douleur suit le parcours du nerf. Les symptômes sont, par exemples, le mal de dos voire une raideur de la colonne vertébrale.

Cette douleur provient de la compression d’une des racines du nerf. Cette compressions peut provenir d’une hernie discale, d’arthrose, d’un manque de souplesse des hanches, mais pas seulement. Un faux mouvement par exemple, peut entraîner une importante douleur irradiant l’intégralité de la jambe. La douleur apparaît de façon brusque et soudaine, comme s’il s’agissait d’une décharge électrique.

Alors, il vaut mieux faire attention lorsque l’on soulève de gros cartons ou que l’on porte de lourdes charges, car nous pourrions nous abîmer le nerf sciatique.

Le traitement médicamenteux peut atténuer la douleur, de plus, il favorise la décontraction musculaire et peut réduire les inflammations.

En revanche, si les douleurs persistent durant de nombreux mois et qu’elles sont liées à une hernie discale, l’intervention chirurgicale doit être envisagée.

2-Le yoga pour soulager la douleur de la sciatique

Pensez vous que faire une séance de yoga peut vous aider pour soulager vos douleurs provenant de la sciatique? Le yoga peut-il être une activité bénéfique afin d’atténuer les douleurs?

Premièrement, si vous êtes touché par une sciatique, il vous est conseillé de pratiquer des activités physique malgré tout, car ne plus bouger pourrait avoir des conséquences dramatiques pour votre corps telles que la perte de masse musculaire.

En restant actif, vous pouvez plus rapidement aider les muscles à relâcher la tension. Il est, d’ailleurs, prouvé que les personnes qui restent actives récupèrent plus vite.

Lorsque l’on parle d’activités, on ne parle pas de courir un marathon, bien entendu !

En résumé, l’idée est de se reposer 24 à 48 heures, puis vous pourrez reprendre vos activités quotidiennes en douceur, comme la marche par exemple.

Par la suite, vous pouvez augmenter de façon progressive l’intensité de vos activités. Des sports tels que la natation peuvent être très bons pour atténuer les douleurs de la sciatique. L’activité physique, même si elle est modérée, peut augmenter la production d’endorphine et réduire la douleur. C’est également le cas du Yoga !

Le yoga peut vous aider à retrouver de la souplesse, et même à prendre conscience de ce que peut accomplir votre corps. Le mental est également travaillé durant les cours de yoga, au travers de la concentration, de la relaxation et de la méditation. Cet aspect est important pour ne pas sans cesse penser à se douleurs.

Le Yoga pour réduire la pression sur le nerf sciatique

Différents aspects du yoga peuvent vous aider à réduire la pression exercée sur votre nerf sciatique. Effectivement, pratiquer un sport doux tel que le yoga peut être bénéfique pour vous et vous soulager. Évidemment, il semble logique de demander l’avis à une personne qualifiée, comme un médecin ou un kinésithérapeute, avant de commencer à pratiquer le yoga. De plus, il est crucial d’être particulièrement encadré afin d’éviter d’éventuelles blessures. Un professeur de yoga pourra ainsi vous guider et vous apprendre les bases du yoga, de façon à ce que vous ne vous blessiez pas.

Les exercices de respiration vous aideront à vous détendre et retrouver une puissante sérénité.

Le yoga peut, de plus, muscler le bas de votre dos et étirer les muscles des jambes, cela apaisera fortement vos douleurs, tout en vous apprenant à bien respirer.

Il s’agit ensuite de ne pratiquer que des mouvements doux, notamment les torsions passives. Celles-là pourront vous apaiser.

Selon vos possibilités et vos besoins, vous pourrez faire des torsions, que vous soyez assis ou même debout. Certains exercices peuvent même être exercés lorsque vous êtes allongé. Voici quelques exemples :

  • La torsion assis, debout ou couché : ces différents mouvements permettent d’étirer le muscle piriforme, qui lorsqu’il est trop contracté, appuie sur le nerf sciatique et créer des douleurs,
  • L’étirement des ischion-jambiers : lorsque ces muscles sont trop contractés, ils créent de nouvelles douleurs sciatiques. Posez la jambe tendue sur un support. Le pied au niveau des hanches, ou en dessous. Il s’agit ensuite de se pencher doucement vers sa jambe pour étirer les muscles, ce qui atténue la douleur,
  • L’étirement des muscles fléchisseurs : dans une position allongée, jambe tendue, il suffit de replier la jambe au niveau de sa poitrine. Il suffit ensuite de placer sa main derrière le genou droit, afin de l’amener vers l’épaule gauche, tout en douceur. Tenez cette position quelques secondes. En allongeant les muscles du bas du dos, et en étirant les muscles des hanches, vous soulagerez la douleur sciatique.

Le yoga thérapeutique peut ainsi être d’une grande aide !

Avant de se lancer, il faut avoir identifié les causes de ses problèmes sciatique, afin d’adopter les bonnes postures. Une fois les crises de sciatique terminées, la pratique du yoga chez soi deviendra alors le meilleur moyen de prévenir la survenue de nouvelles crises.

L’enseignement du yoga sera un réel atout pour vous et pour votre santé, et vous en ressentirez rapidement les multiples bienfaits afin d’améliorer votre condition physique.