L’hernie discale est une pathologie dont de nombreuses personnes souffrent. Les douleurs ressenties sont fortes notamment au niveau des lombaires, mais également dans les jambes, voir jusqu’aux pieds. L’hernie discale apparaît lorsqu’un disque intervertébral sort l’endroit où il doit être, et n’est ainsi, plus, dans sa position normale. Comment savoir si l’on souffre d’une hernie discale ? Comment peut-on la soulager  ?

Hernie discale : qu’est-ce que c’est ?


Notre colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres, elles sont espacées entre elles par un disque intervertébral. Ces disques sont constitués d’une structure fibreuse dans laquelle on peut trouver un noyau gélatineux. Ces disques servent d’amortisseurs à la colonne vertébrale. De plus, ils facilitent la mobilité.
Une hernie discale se forme à partir du moment où l’un de ses disques se casse et laisse son noyau sortir de l’endroit où il devrait se trouver naturellement. Dans ce cas, on parle de « saillie ». Généralement, les hernies discales se forment sur les vertèbres lombaires, en clair, dans le bas du dos. Mais en fait, elle peut apparaître à n’importe quel endroit, tant qu’il se trouve la colonne vertébrale.

 

Hernie discale : les causes

Les causes qui peuvent expliquer comment survient une atteinte à la colonne vertébrale sont multiples :

  • l’adoption d’une mauvaise posture durant un certain temps,
  • l’obésité,
  • la grossesse,
  • l’hérédité,

les problèmes naturels au niveau des disques intervertébraux.

Hernie discale, comment la reconnaître ?

Les douleurs dorsales sont le principal symptôme d’une hernie. Celle-ci se positionne souvent au niveau de la saillie. Si l’hernie discale se situe au niveau du cou, elle peut entraîner une raideur au niveau du cou, mais s’étendre dans les bras et les épaules. Ainsi, les symptômes de l’hernie entraînent des engourdissements au niveau des bras. D’un autre côté, si l’hernie se situe au niveau du bas du dos, la provoque des lombalgies, qui sont liés à des douleurs du nerf sciatique.

Hernie discale : quand faut-il consulter ?

Si vous ressentez de fortes douleurs dans le dos depuis environ une semaine, il vous est vivement conseillé de consulter un médecin. Consulter un médecin est d’autant plus recommandé si vous avez subit une chute, un accident, si vous avez de la fièvre, ou si vous n’avez plus d’appétit. Il est bon à savoir qu’une hernie discale vu par un spécialiste est guérie en 4 à 6 semaines environ. N’hésitez pas aller rapidement aux urgences si vous souffrez d’incontinence, qu’elle soit urinaire ou fécale, en plus d’un mal de dos. L’incapacité à tenir debout ou même à monter des marches sont des symptômes également alarmants.

Comment la guérir ?

Le traitement d’une hernie discale repose sur certaines bases : du repos et l’adoption de certaines postures soulageant le dos. Seule la douleur de l’hernie peut être prise en charge médicalement parlant, car les médecins peuvent prescrire des antalgiques, des relaxants musculaires ou des anti-inflammatoires. En clair, la plupart des hernies discales sont soulagées en 1 semaine, et sont traitées en 6 semaines. Dans certains cas, beaucoup plus rares, la chirurgie est préconisée lorsque la douleur reste intense, malgré les médicaments. Les médecins effectuent donc une ablation partielle, voire totale, du disque intervertébral touché.

Hernie discale : comment l’éviter ?

Pour réduire en grande partie les risques d’avoir une hernie discale, il est conseillé d’avoir un mode de vie sain, comprenant une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière.
Il est également important de veiller à conserver une bonne posture, notamment lorsque vous travaillez, ou que vous portez des objets lourds. Il peut être bon de se vêtir d’un corset ou d’une ceinture pour les lombaires lorsque l’on fait beaucoup d’efforts.